Votre temps est limité, alors ne le gâchez pas à vivre la vie de quelqu’un d’autre. Ne soyez pas piégés par des doctrines – qui est de vivre selon l’opinion des autres. Ne laissez pas le bruit des opinions des autres couvrir votre propre voix intérieure. Et surtout, ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition. Ils savent déjà en quelque sorte ce que vous voulez vraiment devenir. Tout le reste est secondaire.
— Steve Jobs, co-fondateur d’Apple Inc.

Le modèle de coaching en entrepreneuriat est un cadre pratique en 5 étapes pour démarrer une nouvelle entreprise. Il s’agit d’une progression naturelle du modèle de Sir John Whitmore, “GROW”. Un modèle très efficace qui plaira à ceux qui veulent travailler pour eux-mêmes, mais qui manquent de savoir-faire, de confiance et de soutien pour le faire. Dispensable en coaching privé ou en groupe, il s’adresse aux entrepreneurs, aux futurs entrepreneurs, ainsi qu’à toute autre personne qui a besoin de conseils pour démarrer sa propre entreprise.

Il est conçu pour aider le client :

Avec une perspective axée vers les solutions, les discussions élaborées dans ce coaching se concentrent directement sur le client, avec la conviction qu’il est créatif, ingénieux et capable de trouver ses propres réponses.

Mon rôle de coach est de découvrir et de déployer le génie de mon client ; pour faire ressortir le meilleur de lui. Je m’engage à offrir clarté, motivation, enthousiasme et énergie pour permettre à mon client de s’épanouir et de réaliser ses objectifs commerciaux.

Étape 1 : Comprendre la vision du client

La première étape est de comprendre le but et l’objectif du client ainsi que le résultat qu’il souhaite atteindre à la fin du coaching . Quelles sont ses attentes en matière de coaching ? Qu’espère-t-il réaliser avec cette collaboration ? J’encouragerai le client à partager son rêve ou sa vision pour sa nouvelle idée d’entreprise. Comment a-t-il eu l’idée de son entreprise ? Pourquoi s’aventure-t-il seul au lieu de rejoindre le monde des entreprises ?

J’examinerai l’idée que se fait le client de la réussite pour mieux comprendre sa motivation.
J’assurerai la sécurité et la confidentialité de l’espace de coaching.
Le contrat de coaching est établi en définissant les rôles , la fréquence, la durée et le format des sessions.

Quelques questions de coaching utiles :

  1. Que voulez-vous accomplir grâce à cette relation de coaching ?
  2. Quelle est le fondement de l’entreprise exactement ? Comment est née l’idée ?
  3. Si vous réussissiez au-delà de vos rêves avec cela, à quoi cela ressemblerait-il ?
  4. Quel héritage souhaiteriez-vous laisser ?

Étape 2 : Définir les objectifs

Nous établirons le ou les objectifs que le client souhaite atteindre d’ici la fin du module. Lorsqu’il y a plus d’un objectif, le client sera invité à établir des priorités en fonction de l’importance et de l’urgence de ses objectifs. Pour garantir sa concentration et son efficacité, nous appliquerons les principes d’établissement des objectifs SMART : Spécifiques, Mesurables, Ambitieux, Réalistes, Temporellement définis.

Un plan de développement qui permettra d’atteindre ces objectifs sera créé. Des étapes seront fixées pour rendre ces objectifs plus réalisables. Je demanderai au client ce que le résultat de l’atteinte de ces objectifs signifie pour lui.

Questions typiques de coaching :

  1. Que souhaitez-vous aborder en particulier aujourd’hui ?
  2. Que voulez-vous que nous réalisions concrètement lors de la session d’aujourd’hui ?
  3. Comment pouvons-nous rendre cet objectif mesurable afin que nous sachions que vous l’avez atteint ?
  4. Comment pouvez-vous diviser cet objectif en petites parties ?

Étape 3 : Examiner la réalité

Nous examinons ici la réalité de la situation actuelle pour découvrir les principaux blocages et besoins en coaching. Il s’agit de déterminer les connaissances, les compétences, les capacités et l’expérience du client dans l’exploitation de sa propre entreprise. Ce concept commercial est-il viable sur la base des forces et des passions du client ? Reste-t-il fidèle à ses valeurs fondamentales ? Y a-t-il des croyances sous-jacentes négatives, qui pourraient retenir le client ?

Quelques questions de coaching utiles :

  1. Quels événements ou choix vous ont conduit à cet endroit ?
  2. Quelles sont les qualités utiles que vous possédez déjà qui vous aideront à atteindre votre objectif ?
  3. Quelles sont vos passions ?
  4. Qu’êtes-vous prêts à endurer pour voir votre objectif se réaliser ?

Étape 4 : Construire le plan

Si je devais sélectionner une qualité, une caractéristique personnelle que je considère comme étant le plus fortement corrélée au succès, quel que soit le domaine, je choisirais le trait de persévérance. Détermination. La volonté de durer jusqu’au bout, de se faire renverser soixante-dix fois et de descendre du parquet en se disant : Voici le numéro soixante et onze !
— Richard DeVos (né en 1926) homme d’affaires américain

Il est essentiel pour le client de comprendre que le business plan est un modèle vivant de sa stratégie de développement et de propulsion de l’entreprise. Un bon business plan nécessite des révisions et des mises à jour constantes.

Nous commençons par déterminer la proposition ou l’offre unique. Quelle est la particularité du produit / service proposé par le client ? Comment résiste-t-il à la concurrence ? S’il y a un domaine ou une compétence particulière qui passionne le client, nous discuterons de l’opportunité d’une spécialisation. Par exemple, le propriétaire d’une petite entreprise peut décider de n’offrir que des produits de soins corporels à la lavande au lieu de toutes sortes d’articles de toilette ; ou un coach peut décider de se positionner en tant que coach santé et bien-être au lieu d’un coach général de vie. La spécialisation d’une entreprise peut permettre au client de se recentrer et de mieux positionner son entreprise.

Nous travaillerons avec le client pour élaborer une stratégie marketing et un plan de mise en œuvre détaillés, et élaborer les projections financières, y compris les prévisions de ventes, les frais généraux et les flux de trésorerie qui permettront de maintenir l’entreprise sur la bonne voie. Des investissements ou des prêts sont-ils nécessaires ? Peut-il gérer la comptabilité et le développement de sites Web ? A-t-il besoin d’un bureau physique ou peut-il envisager un bureau virtuel ? Nous examinerons les options de création d’entreprise.

Jusqu’à 50% des créations d’entreprises échouent au cours des deux premières années en raison d’une multitude de problèmes : mauvaise planification des activités, faible pouvoir marketing, manque de financement, incertitude, isolement, etc. Concernant ces obstacles, à qui le client peut-il s’adresser ? Comment le client naviguera-t-il à travers l’ambiguïté, le risque et l’incertitude ?

Si nécessaire, je proposerai mes perspectives en tant que coach pour suggérer des alternatives d’options et d’opportunités.

Quelques questions de coaching utiles :

  1. Si vous disposez de ressources illimitées et que vous n’aviez à vous soucier de rien, que seriez vous prêts à essayer ?
  2. Que feriez-vous si vous n’étiez responsable de personne ?
  3. Quelle est la pire chose qui puisse arriver et comment la géreriez-vous ?
  4. Puis-je anticiper des conséquences ?

Étape 5 : Examiner et évaluer

Dans les sessions de suivi, nous passons en revue ce qui fonctionne et ce qui nécessite des ajustements. Nous évaluons les choses qui évoluent dans la bonne direction. Sinon, le business plan peut être examiné et ajusté en conséquence. Tout au long du processus de coaching, nous vérifions toutes les croyances, hypothèses ou doutes sous-jacents qui pourraient faire dérailler les plans du client.

Quelques questions de coaching utiles :

  1. Qu’est-ce qui vous empêche d’agir ?
  2. Si vous avez abordé cette question avec courage, comment votre entreprise pourrait-elle changer ?
  3. Quel est le coût émotionnel par rapport au coût financier ?
  4. Comment pouvez-vous résoudre ce problème afin qu’il ne revienne jamais ?

En conclusion, le modèle de coaching entrepreneurial s’appuie sur l’esprit d’entreprise, faisant passer le client de « bon » à « excellent ». Il le mettra au défi, le sondera, responsabilisera le client et l’encouragera pour aller de l’avant, avec son rêve entrepreneurial.