Salut ! C’est Yann Gabioud, le coach des entrepreneurs.

Dans cette vidéo, je vais vous partager une des techniques que j’utilise, pour moi-même et en coaching, qui s’appelle « le pire du pire ».

C’est intéressant comme technique parce que cela permet de relativiser, d’alléger une peur, une appréhension, l’identification que nous nous faisons d’un risque éventuel, de ce qui pourrait se passer dans le cas d’une action et qui serait directement lié à la conséquence de quelque chose. En fait, toute cette idée que nous nous faisons autour de « Waouh ! Je n’ose pas agir parce que j’ai peur qu’il arrive tel ou tel événement derrière. Je n’ose pas agir parce que j’ai peur de ce que vont dire les autres. Je n’ose pas passer à l’action parce que je ne suis pas à l’aise avec l’idée de m’imaginer le faire. Je n’ose pas téléphoner ou prendre contact avec telle personne parce que j’ai peur qu’elle me juge. Je n’ose pas exprimer ce que je ressens à un client parce que j’ai peur de le perdre. Je n’ose pas changer ma nutrition parce que j’ai peur que cela génère un conflit dans mon couple, parce que je me sentirais peut-être sous une forme d’égoïsme, mais finalement etc. » Il y beaucoup d’histoires comme cela, nous nous faisons des films hollywoodiens – je parle souvent de cela en vidéo – dans la tête et dans la relation des événements, qui font que nous nous interdisons de faire beaucoup de choses par peur, par honte, ou par culpabilité.

Dans cette idée d’utiliser et de pratiquer cet outil qui s’appelle « le pire du pire », il y a une chose extraordinaire, c’est qu’en poussant à l’extrême, par étape – je vous ai expliqué comment je m’y prends – nous nous rendons compte rapidement que finalement, ce n’est pas pire que nous pensions. En fait, ce que je pensais n’était pas clair, c’était une idée, un ressenti, c’était quelque chose qui prenait du temps et de l’espace dans la tête.

Au final, vous ne passez pas à l’action, je ne passe pas à l’action, nous ne passons pas à l’action, parce que nous avons peur des conséquences et de ce qui pourrait se passer. Mais en fait, nous n’en savons rien, nous ne savons pas ce qui pourrait se passer, nous pouvons juste l’imaginer. Alors nous avons notre focus qui est focalisé – cela prend toute l’espace et le temps dans la tête – sur l’éventualité que quelque chose puisse hypothétiquement intervenir, alors cela engendrerait des complications, des résistances, de la peur, des risques, des pertes.

Souvent, nous n’agissons pas peur de perdre quelque chose, perdre un ami, perdre un bien matériel, perdre une opportunité, perdre des avantages,etc. Parfois, dans la grande majorité des cas, nous n’agissons pas par peur de perdre, tout simplement. Donc, voilà, je vous ai expliqué comment on fait la technique du « pire du pire ».

« Le pire du pire » : Prenez un exemple dans votre vie – que ce soit dans votre entreprise, dans votre business, ou dans votre vie privée, récemment, cela peut être il y a une semaine, cette semaine, le mois passé, ou dans l’année passée – de quelque chose que vous n’avez pas fait par peur, ou quelque chose que vous avez dans votre vie aujourd’hui, que vous ne faites pas par peur, honte ou culpabilité.
Prenez cet exemple, mettez en pause, réfléchissez ! Et soyez précis, le plus précis possible dans ce que vous allez ressentir, imaginer, visualiser !
Fermez les yeux, prenez le temps de respirer et regardez en face, honnêtement, avec pragmatisme, quelque chose qui se passe réellement dans votre vie, ou qui ne s’est pas encore passé parce que vous avez peur. Faites l’exercice de vous dire « Tiens ! Maintenant que j’ai mis le doigt là-dessus, que pourrait-il se passer de pire si je passais à l’action ? » Trop d’entrepreneurs, trop de personnes ne font pas cet exercice, alors n’agissent pas parce qu’il y a tellement plus de contraintes en apparence que de bénéfices à passer à l’action que finalement vous ne passez pas à l’action. Alors, nous n’engendrons pas de nouveaux résultats, etc. Pas d’actions changées, pas de résultats nouveaux.
Faites l’exercice de dire « Voilà, que pourrait-il se passer de pire si j’agis ? Si je fais quelque chose que, en apparence, je n’osais pas faire. Alors, vous allez avoir la réponse: « Ce qui pourrait se passer de pire si je dis ce que je pense à mon client, c’est que je risque de le perdre » je prends cet exemple ou d’autres exemples. Prenez l’exemple qui vous sied le mieux, qui vous correspond, qui n’est pas le fantasme de quelqu’un d’autre.
Voilà ce qui pourrait se passer, je prends mon exemple. Je perds mon client, d’accord. Alors, vous passez à la deuxième étape, que pourrait-il se passer de pire si vous perdez votre client ? « Si je perds mon client, je perdrais des chiffres d’affaires » C’est la deuxième version ,la version d’après. Faites le même exercice chez vous. « Si je perds ces chiffres d’affaires, alors peut-être que je devrais licencier du personnel, cela génèrerait un stress chez moi, ou que je manquerais de liquidité. » C’est la troisième version. L’étape d’après, que pourrait-il se passer de pire encore ? “Je manquerais de liquidité, je n’aurais pas de chiffres d’affaires, alors je devrais licencier du personnel, et j’aurais honte de moi » Vous avez honte de vous alors que pourrait-il se passer de pire ? “J’aurais honte de moi, je me remettrais en question alors je ne me sentirais pas un surhomme ou un vrai entrepreneur. » L’étape d’après, que pourrait-il se passer de pire que de ne pas se sentir à la hauteur d’un entrepreneur ? “Ma femme, mes enfants, mes amis, ne seraient pas fiers de moi. »
Ce que vous vous dites, c’est que votre femme, vos enfants et vos amis ne seraient pas fiers de vous si vous n’étiez pas un entrepreneur accompli, et vous ne vous sentiriez pas à la hauteur. « Que pourrait-il se passer de pire ? Vous faites l’exercice jusqu’à ce que vous arriviez à un moment donné où vous vous dites « Finalement, ce n’est pas pire que ce que je pensais. » Faites cet exercice parce que ce que je vous dis est la théorie.

Si vous le pratiquez, si vous le faites vraiment, alors c’est sûr que quand je vous accompagne en coaching, quand vous posez des questions clés, quand je vous amène à prendre un angle différent, prendre un recul différent, de travailler sur vos croyances et vos peurs. C’est sûr qu’en coaching, c’est beaucoup plus puissant, c’est certain et évident ! Déjà, tout seul à la maison, au bureau, peu importe, vous vous isolez, vous faites cet exercice pour voir quels peuvent être les résultats. Au final, vous allez vous rendre compte que c’est largement moins impressionnant, vous aurez largement moins de contraintes à passer à l’action, à faire quelque chose que vous n’envisagiez même pas et que vous n’imaginiez même pas faire parce que vous aviez toujours eu peur. C’est un très bel outil.

Si vous avez aimé cette vidéo, partagez-la ! Aidez-moi à toucher davantage d’entrepreneurs, de gens qui veulent créer leur entreprise, qui sont salariés ou ont toujours voulu créer une entreprise. Quand je dis « entrepreneurs », je dis également « entrepreneuses » parce que j’ai 80% d’hommes qui me suivent, j’aimerais avoir plus de femmes qui me suivent. Trop de femmes s’interdisent aujourd’hui de créer leur entreprise et la vie qui les inspirent parce que peut-être que vous n’osiez pas, que vous êtes confondues dans votre travail et vos habitudes, que cela ne se fait pas ou que c’est complexe, etc. J’aimerais avoir davantage de femmes dans les personnes que j’accompagne pour que j’ai ces 50/50 parce que tout le monde mérite de créer une entreprise qui l’inspire et de vivre la vie qui l’inspire.

Trois fois par semaine : lundi, mercredi, vendredi à 09:30, je publie des vidéos sur le domaine de l’entrepreneuriat, sur l’entreprise, sur la manière de créer et de vivre de son entreprise, de travailler sur son entreprise et non dedans, pour que son entreprise ne soit pas un fléau mais que cela soit quelque chose de très agréable et de passionnant. Je vous invite à vous abonner à ma chaîne.

Je vous dis à très vite et à bientôt. Ciao !

Pour plus d'efficience et de liberté

Rester en contact avec Yann et recevez son livre " Les 101 habitudes des entrepreneurs d'élite"

Votre inscription est confirmée, vérifiez,svp, votre courriel