Bienvenue dans cet épisode d’Entrepreneurpro™ dans lequel je partage avec toi un interview exceptionnel aujourd’hui avec une personnalité reconnue du monde horloger qui est le président de la division montre de LVMH et aussi directeur de deux grands groupes qui sont HUBLOT et TAG HEUER. C’est une personnalité suisse reconnue au niveau international qui m’inspire beaucoup et qui a été d’accord que je passe un moment avec lui pour l’interviewer et j’ai vraiment envie de partager avec vous et de partager avec lui tout ce qui est en lien avec l’équilibre professionnel et privé en particulier le couple et la carrière et c’est sur quoi je veux vraiment me concentrer et vous inspirer.

Yann Gabioud : Je suis ravi aujourd’hui de vous présenter Jean-Claude Biver qui est président et directeur des sociétés HUBLOT et TAG HEUER. Il est aussi président de la division du groupe LVMH.

On a vraiment la chance aujourd’hui de partager un moment avec Jean-Claude pour qu’il puisse parler de ce qui est vraiment important pour lui puisque j’imagine que pour Jean-Claude il y a une quantité phénoménale d’interview qu’il a fait axé sur l’entreprenariat, axé sur le business, axé sur la qualité de son travail, comment est-ce qu’il a fait pour en arriver là aujourd’hui. Je pense qu’il y a déjà plein de réponses auxquels vous avez déjà axé en allant simplement sur internet, en allant chercher des informations.

Moi ce qui m’intéresse c’est qu’est-ce qui fait qu’on a cette même vision d’avoir de l’équilibre dans notre vie de couple et dans notre vie d’entrepreneur. Et Dieu sait si c’est important car aujourd’hui on a énormément de gens qui plongent et qui n’arrivent pas à avoir une vie de famille, une vie de couple et une vie d’entrepreneur en même temps. Finalement ils ont réussi dans leur business et ils n’arrivent pas forcément dans leur vie de famille.

La question que j’ai envie de te poser c’est quelle est la clé, qu’est-ce que tu ne nous dit pas pour avoir cet équilibre et être aligné avec toi-même pour faire face à ton métier. Ce que tu fais tous les jours est une passion et en même temps tu peux partager ça dans ta vie de famille.

Jean-Claude Biver  : Je ne suis pas sûr que beaucoup de gens se séparent à cause du travail, je crois que le monde est devenu un monde de consommation. On consomme et on jette, c’est l’exemple qu’on a partout à commencer par la nature. Si je regarde dehors, on consomme et on jette. Ensuite, nous sommes dirigés par un monde où le respect n’existe presque plus. Il y a peu de respect dans le monde. Il n’y a pas beaucoup d’exemplarité. Est-ce qu’on respecte les animaux ? Comment on tue les animaux, à la limite moi je ne peux plus manger de viande parce que quand je vois comment on traite les animaux dans les abattoirs, comment on traite les porcs, comment on transporte les porcs.

Ensuite il n’y a plus de vérité dans le monde, il y a beaucoup de mensonges, il y a beaucoup d’apparences, il n’y a pas de sincérité, d’authenticité, d’honnêteté. Est-ce que les politiciens sont honnêtes ? Est-ce qu’ils travaillent pour la nation ou ils travaillent pour eux ? Il y a de la corruption, la justice qu’est-ce qu’elle fait ?

Aujourd’hui il vaut presque mieux être accusé que victime, les victimes sont souvent plus maltraités que ceux qui les agresse. Les femmes sont violées, les pédophiles sont peu punis.

Donc une fois qu’on voit tout ça, je pense que le fait que les gens se séparent vient plus d’un mal culturel, d’un mal de société que nécessairement parce que le mari travaille beaucoup et que la femme est laissée seule au foyer. Voilà, ça c’est mon premier point.

Bien sûr, il arrive aussi que le travail puisse être une sorte de concurrent ou troisième personne dans le couple.

Le travail lorsqu’il prend le dessus chez quelqu’un parce qu’il est passionné, toute passion dévore, la passion est dévoratrice de temps, donc à un moment donné il se peut que trop de passion, trop de travail puisse séparer les êtres humains parce qu’être marié ne veut pas dire avoir la bague au doigt. Etre marié veut dire partager. Or il est parfois difficile de partager une passion surtout si le conjoint ne partage pas la même passion. Si quelqu’un est passionné de moto et que le conjoint déteste la moto et bien les excursions du samedi ou du dimanche à moto en printemps vont être compliqués. C’est pour cela que je dis souvent aux étudiants qu’il faut beaucoup de chance dans la vie mais il faut aussi beaucoup de chance dans le couple pour tomber sur un conjoint qui puisse ensuite s’intégrer. Si le conjoint est très religieux et l’autre n’en a rien à foutre de la religion et que le conjoint va tous les dimanches tout seul à la messe parce que le conjoint a dit moi ça ne m’intéresse pas, ça va être c’est compliqué. C’est pour ça qu’il est difficile de dire qu’est-ce qu’il faut faire. Par contre il y a des règles qu’il faut toujours suivre, c’est que l’amour ou le couple ne peut vivre comme une fleur que si on l’arrose. Et arroser un couple ça veut dire s’occuper de l’autre, ne lui dévouer pas l’amour, l’amour est là, mais lui dévouer aussi de vrais sacrifices, du temps. Or souvent on oublie de partager parce que l’on croit que l’amour une fois qu’il est là il va rester. Non, l’amour peut être détruit et on dit en français loin des yeux loin du coeur, ça veut dire que si il y a une séparation qui se fait et que cette séparation est trop longue et trop répétitive et bien on arrivera peut être un jour à loin des yeux loin du coeur.

Donc je dis que la principale leçon qu’il faut avoir c’est l’amour n’est jamais acquis, il faut toujours le reconquérir, et pour le reconquérir il faut chaque jour lui dévouer du temps.

Yann Gabioud : Du temps et de la qualité parce qu’on peut croire que c’est le temps mais ce n’est pas forcément du temps, il faut de la qualité. La communication est aussi très importante, le temps qu’on prend pour communiquer avec la personne.

Combien de personnes se mettent un masque dans le profil qu’ils sont entrepreneurs, ils ne sont pas alignés. Être vraiment aligné avec soi, c’est vraiment de communiquer avec l’autre et avec soi. Les gens ne s’autorisent pas d’être vrais avec eux-mêmes et se créent un personnage. Et le fait de se créer un personnage les rend mal dans leur peau et du coup ils peuvent moins communiquer.

Jean-Claude Biver  : Là ce n’est plus un problème de couple, c’est un problème de personnalité. C’est sûr que si les gens ne sont pas équilibrés, c’est difficile.

Yann Gabioud : Il faut des psychiatres car la société comme on le disait c’est une société de consommation. Ce flow dans lequel on est fait que beaucoup de gens se rattachent à du matériel, à l’esthétique, à des objectifs, à des choses comme ça sans vraiment aller travailler le fond. Le feu sacré de passion qu’on a, c’est justement lié au travail qu’on a sur soi et le fait de pouvoir aller de l’avant. Quand on est aligné avec soi-même, on peut aussi être aligné avec son partenaire, son conjoint. Dans la communication il y a vraiment des mots et des attentions qui sont importantes à poser. Être vraiment présent à 100% à ce moment-là puisque être présent ça veut dire OK avec toi ce week-end ou quelque chose comme ça ou de temps à autre pour faire plaisir ça ne marchera jamais, c’est clair.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

1 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez1
Enregistrer